Menu

Épilation du torse : faut-il prévoir une crème anesthésiante ?

On appelle épilation du torse est le fait d’enlever les poils de la partie du corps humain comprenant les épaules, la poitrine et le ventre. Il existe plusieurs procédés qui permettent d’épiler le torse de manière définitive ou temporaire. En fonction de la peau, les outils utilisés sont susceptibles de générer un inconfort ou des sensations désagréables, voire douloureuses plus ou moins grandes. Pour ce faire, dans le but d’atténuer la douleur, il est important de prendre certaines précautions en faisant usage d’une crème anesthésiante pour épilation. Mais, ces produits pharmaceutiques ne sont pas adaptés aux personnes allergiques à certaines diverses substances actives.

La douleur et les différentes méthodes d’épilation du torse

Qu’il s’agisse d’une épilation temporaire ou définitive du torse, une douleur d’une intensité plus ou grande, peut prévaloir en fonction de la sensibilité de la peau. Pour des résultats non permanents, l’épilation à la cire, comparée à l’usage d’un rasoir, d’un crème dépilatoire ou d’une tondeuse, constitue la solution la plus douloureuse, même si elle permet d’avoir une peau lisse pendant un long moment. L’épilation du torse avec un épilateur électrique est assez douloureuse, surtout en début d’utilisation, mais ces désagréments s’atténuent au fil du temps.

Pour un résultat définitif, l’épilation au laser permet d’éviter la repousse, en éliminant les poils à la racine par la diffusion d’un rayon laser. Elle nécessite plusieurs séances associées à des inconforts, des picotements. Ainsi, l’épilation au laser est efficace, mais douloureuse. L’épilation électrique procure également un résultat permanent, en éliminant les poils à la racine. La douleur est également au rendez-vous avec la sensibilité de la peau. Elle peut être insupportable pour certaines personnes. L’usage d’une crème anesthésiante évite de se tordre de douleur.

Homme les bras croisés

La crème anesthésiante, nécessaire mais pas indispensable pour une épilation du torse

Pour atténuer les sensations désagréables (l’inconfort, les picotements, la douleur) associées à l’épilation du torse, il est convenable de prévoir une crème anesthésiante pour l’épilation. Les crèmes anesthésiantes se présentent sous plusieurs noms de marque et sont vendues dans les pharmacies avec ou sans ordonnance médicale. L’application de ces produits pharmaceutiques soulage ou permet de prévenir la douleur liée à l’épilation du torse, en vue d’atténuer la souffrance. Cette application permet d’annihiler la douleur et d’amoindrir la souffrance grâce à l’ingrédient actif qu’elle renferme, généralement, la lidocaïne qui est un puissant anesthésique local.

Certaines crèmes contiennent un autre ingrédient ou même deux : la tétracaïne, la capsaïcine ou la prilocaine (associée à la lidocaïne). Agissant au niveau des récepteurs dermiques de la douleur et des terminaisons nerveuses, ces substances actives empêchent l’initiation et la conduction de l’influx nerveux. Ainsi, le signal de la douleur ne parvient au cerveau, ce signal est, alors, bloqué. Ce faisant, les crèmes anesthésiantes limitent la douleur. Elles rendent le torse (l’endroit d’application de la crème) insensible à la douleur. Elles inhibent la conduction nerveuse d’une manière réversible sans altération du nerf, en agissant par diffusion et en favorisant une anesthésie cutanée au niveau du torse.

Mode d’utilisation des crèmes anesthésique

Pour un maximum d’efficacité, il important d’utiliser la crème anesthésiante en se conformant à la notice du produit pharmaceutique. L’anesthésie est provoquée par l’application de la crème, une à deux heures avant une épilation du torse. Le torse doit être lavé et séché, préalablement. L’application s’effectue en couche épaisse sur le torse, en recouvrant la zone à épiler d’un pansement occlusif ou d’un film alimentaire ; l’utilisation d’un doigtier permet d’éviter la dispersion de la crème. Le fait d’envelopper le torse avec un film après l’application de la crème, permet d’éviter le séchage ou l’évaporation de celle-ci ou favorise une meilleure efficacité.

Le temps nécessaire pour laisser agir la crème dépend de la formulation du produit pharmaceutique et de la sensibilité de la peau. Quelques minutes avant l’épilation, la pellicule en plastique, le film plastique ou alimentaire est retiré. Une à deux heures après l’application de la crème, la peau du torse devient, alors, insensible et engourdie, permettant de procéder à une épilation sans douleur. Cet effet anesthésiant de la crème se dissipe lentement et progressivement après plusieurs heures.

Epilation du torse, le résultat

Effets secondaires d’une crème anesthésiante

Les crèmes anesthésiques réduisent l’inconfort et la douleur liée à une épilation du torse. Cependant, certaines renoncent à l’utilisation de ces produits pharmaceutiques compte tenu des effets secondaires ou des complications qui peuvent survenir. Des sujets peuvent être allergiques aux ingrédients contenus dans ces crèmes. Ils peuvent être confrontées à des irritations cutanées, des rougeurs, des démangeaisons, l’eczéma, des éruptions cutanées. Des sensations de brûlure, des étourdissements et une pâleur au niveau du torse, peuvent survenir. Un surdosage des crèmes peut même engager le pronostic vital. C’est pourquoi, il convient d’utiliser ces crèmes avec beaucoup avec mesure.

Ainsi, pour les personnes allergiques aux substances actives, il n’est pas opportun d’utiliser les crèmes anesthésiantes lors d’une épilation du torse. Elles devront recouvrir à d’autres produits ou d’autres méthodes pour procéder à une épilation sans douleur.